Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 2, 1922.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène II


Les Mêmes, ANDRÉ DEMIEULLE.


EMMA.

Eh bien…. qu’est-ce qui vous est arrivé, Demieulle ?…


PAULETTE.

C’est du joli !… L’auteur à la fin de la répétition maintenant… C’était à midi pour le quart et il est trois heures et demie.


EMMA.

Nous avons répété le deux sans vous et sans le guignol.


ANDRÉ, enlevant son pardessus.

Tiens ! parbleu… (Apercevant les gâteaux sur la table et dans les bouches.) Je vois que vous ne vous embêtez pas !


PAULETTE.

Vous savez que la grande actrice n’est pas là ?


ANDRÉ.

Ah !


PAULETTE.

C’est de l’aplomb !… Elle nous fait poser.


BOUYOU, très haut.

Quelle dinde !…


GILLET, bas à Bouyou.

Chut !… voyons… Tu fais la gaffe !


BOUYOU.

La gaffe ?


GILLET.

Voyons… Demieulle et Valgy…


BOUYOU.

Eh bien, quoi ?… Après tout, on n'est pas forcé de savoir…


ANDRÉ, se rapprochant de la table en enlevant ses gants.

Ça a l’air bon ce que vous mangez là.