Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NUNEZ.

Laissez-le venir !… Pablo, donnez-moi mon chapeau que j’ai laissé tomber !… (Quelques secondes après, paraît Don Juan en haut de l’escalier de marbre. À Don Juan qui s’avance.) Halte ! (Don Juan s’arrête sur l’escalier.) Qui va là ?… Nommez-vous ou je fais tirer sur vous !



Scène IX


Les Mêmes, DON JUAN


DON JUAN.

Je suis Don Luis de Estrella, marquis de Arganda !


NUNEZ.

Avancez !… (Aux hommes.) Bas les armes ! Que voulez-vous, Monsieur ?


DON JUAN.

Un ami, un compagnon de jeunesse, m’avait prié de l’accompagner avec mon écuyer jusqu’au pied de ce château ; comme je ne le voyais pas revenir, des cris, des cloches, m’ont fait redouter quelque drame. Pardonnez, Monsieur, à un étranger de franchir la grille de cette demeure !


NUNEZ.

Un larron s’attaquait à mon honneur. J’ai fait justice !

(Il montre le cadavre.)

DON JUAN.

Don Juan ! (Il s’approche.) Ami ! pauvre ami ! (Au duc.) Le duc de Nunez, n’est-ce pas ?