Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/323

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GUÉRIN, (montrant les fioles.)

Son lolo… son petit lolo…


MADEMOISELLE MOREL.

Son ambroisie, voulez-vous dire !


GUÉRIN, (à Barnac.)

Gentille, la petite que je vous ai amenée ?


BARNAC.

Elle ferait assez bonne figure à vos samedis, rue La Bruyère.


GUÉRIN, (ronronnant.)

À tout à l’heure, Barnaci-Barnaco…

(Ils sortent. Aubin arrive du cabinet de travail en présentant un livre et une lettre.)

AUBIN.

Un livre de la part de Monseigneur de Cabriac… Faut-il le mettre sur le bureau de Monsieur ?

(Barnac fait signe que non. Aubin se retire.)


Scène VI


BARNAC, LEGARDIER


BARNAC, (décachetant les envois.)

Sapristi ! Je suis si bas que ça !


LEGARDIER.

Parce que !


BARNAC.

Trop tôt, Cabriac ! Il faudra repasser… Figure-