Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/144

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


J’aime mieux te dire que je ne pensais plus qu’à ça !


ALONSO.

Eh ! parbleu ! Qui en aurait douté ?


DON JUAN, (très calmé.)

Depuis cette rivalité d’auteur, j’étouffais !… Je ferai paraître cet excellent aide-mémoire de mes exploits en in-quarto, avec cinquante exemplaires numérotés, et justification du tirage, par un éditeur hardi et entreprenant… J’en veux composer un petit chef-d’œuvre de bio-bibliographie et je vais leur en donner des coups d’épée dans leur Don Juan symbolique, historique, typique et prototypique ! Et puis aussi, je vais payer tous mes créanciers… je…


ALONSO.

Insensé !


DON JUAN.

Je vais… En attendant, que vais-je dire aussi à ma belle ?


ALONSO.

La vérité… Tiens…

(Il lui donne l’exemplaire.)

DON JUAN, (soupesant le livre avec un immense désappointement.)

Curieux !… Comme c’est petit, petit, petit… On ne fera jamais trois cents pages. Il faudra du papier fort !