Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le premier qui passe boira à mon bol.

Avancez, jeunes gens ! au haut bout de la maison,

il y a facilité de vous donner place

pour manger et pour dormir…

Eh ! dansons donc, François le Sénéchal !

pages, clercs et paysans.

venez tous à la régalée !…

(Elle redescend en geignant jusqu’au foyer.)

Ah ! vieille chérie, ma vieille chérie,

voici la nuit, ramasse tes sabols.



Scène IV


(On entend, par la porte entre-bâillée.)

UNE VOIX, (au dehors.)

Attendez un peu Yanik, voulez-vous,

que j’entre et demande si l’on a de quoi

nous donner à souper à tous deux.


LA VIEILLE, (sans se retourner.)

Qui parle ? fermez la porte et passez.


ALIETTE, (entrant.)

C’est moi, ma mère.