Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/63

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Vous verrez la lampe d’argent,

la maîtresse vitre,

vous verrez Jésus dans la messe.


ALIETTE.

Oui, nous irons par Plouvorn et Morlaix,

en récitant nos chapelets

le plus dévotement possible…

J’ai choisi Jésus pour mon Rédempteur.


ERVOANIK.

Écoutez… les cloches ! les cloches !

les belles cloches du dimanche !


ALIETTE, (tressaillant.)

Oh ! mon Dieu ! pourquoi sonnent-elles !


ERVOANIK, (à la porte.)

C’est le départ de la bannière…


ALIETTE.

Êtes-vous sûr, Ervoanik, que ce soit cela ?


ERVOANIK.

Et que voulez-vous donc que ce soit


ALIETTE.

Voici trois jours et trois nuits que je les entends à mes oreilles…