Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/291

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’ont eue, en poésie, les quelques vers inconscients d’un jeune homme, l’engagent à espérer que son effort au théâtre n’aura pas été vain.

Et encore vaudrait-il qu’il soit vain, et que des œuvres libremenl écrites ne participent à aucune littérature, afin d’éviter peut-être au monde une formule de plus, — jusqu’au jour lointain les mots, par trop indifférents, seront enfin hors de cause.

Voilà à peu près tout ce que nous avions à dire.

Le reste (heureusement) c’est le silence.


H. B.