Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/229

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’introduit dans l’enveloppe.) Et fais-la partir de suite, surtout… L’heure du courrier est presque passée…


MARTHE, (à René.)

Va, René, va chercher ton chapeau… Tu iras la jeter toi-même… Cours… (Elle cachette l’enveloppe, en se rapprochant de Daniel.) Une si grande nouvelle, Daniel, comme elle est légère !


DANIEL, (avec toute sa foi.)

Oh oui, Marthe !


MARTHE.

Un petit bout de papier étroit comme la place du cœur… On la mettra dans un grand sac ce soir et puis… fini !…


DANIEL.

Comme il fait doux dehors !


MARTHE, (insistant.)

Les lettres d’enfant sont plus légères aussi que les autres… On dirait qu’elles peuvent voler plus facilement… Tâte…


DANIEL.

Quelle enfant tu fais aussi, Marthe !…


MARTHE, (approchant la lettre du visage de Daniel.)

Et parfumée !…