Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/174

Cette page a été validée par deux contributeurs.



GRAND’MÈRE (appelle.)

René !… (À la bonne.) Attendez, j’arrive (À Daniel.) ou bien, préfères-tu que je reste tout de même ?


DANIEL.

Non, va… Marthe est là.

(Grand’Mère sort.)


Scène IX


MARTHE, DANIEL, (seuls.)


MARTHE.

Appuyez-vous… Il faut que je vous gronde à mon tour… Ce n’est pas raisonnable, Daniel !


DANIEL.

Chut !… Il me semblait que j’avais changé d’épaule sans m’en apercevoir… Oh ! si tu avais pu voir toute la haine de son visage !… Fifille, serre-toi bien contre… C’est si triste d’être des faiblesses comme nous ! Car, toi aussi, tu es une sacrifiée, avec tes pauvres yeux fermés… Fais-les voir, tes pauvres petits yeux aujourd’hui ?… Ils sont doux comme si je te les avais fermés