Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/167

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ah ! oui, je sais… le « Rêve » peut-être !… Vieille guitare, mon cher.

(Il rit.)

DANIEL.

Tu as raison, Maxime. Nous sommes égaux par l’intelligence… Quant au rêve, il s’agit bien de cela ! tout le monde rêve… toi comme moi… J’ai beaucoup lu, c’est vrai, beaucoup réfléchi, parce que j’étais immobile… Pauvre avancé !


MAXIME.

Alors, qu’est-ce que tu crois avoir de supérieur ?


DANIEL.

Je souffre !


MAXIME.

Je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de supérieur à souffrir… je l’avoue.


DANIEL.

C’est pourtant ainsi. Je ne le comprends pas bien moi-même… mais tu m’interroges, je réponds comme je peux… Oui, je me sens plus de poids, plus d’importance… Il y a je ne sais quelle gravité supérieure à souffrir… Tout homme qui souffre est plus qu’un autre. El qu’importe la qualité de la douleur, basse ou belle ! Tu sentiras cela un jour, qui sait, Maxime ? tu partageras avec moi — (Il se