Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/101

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Yanik Kantek, mon bien-aimé,

acceptez à boire de moi.

(Elle lui tend le verre.)

LA VIEILLE, (à part. — pendant qu’Ervoanik boit à longues gorgées.)

Prenez maintenant : ceci est mon sang !


RIDEAU.