Page:Bastiat - Proudhon - Interet et principal, Garnier, 1850.djvu/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tâcherons, après, de déterminer les causes qui doivent en amener l’abolition.

Nous venons de voir que ce fut chez les Peuples navigateurs, faisant pour les autres le courtage et l’entrepôt, et opérant surtout sur les marchandises précieuses et les métaux, que se développa d’abord la spéculation mercantile, et du même coup, la pratique de l’inter-esse, ou contrat à la grosse. C’est de là que l’usure, comme une peste, s’est propagée sous toutes les formes, chez les nations agricoles.

L’opération, irréprochable en soi, de l’inter-esse avait créé un précédent justificatif ; la méthode, qu’on pourrait appeler de coercition et sûreté, du fœnus, aggravation progressive du capital, donnait le moyen ; la prépondérance acquise par l’or et l’argent sur les autres marchandises, le privilége qu’ils reçurent, du consentement universel, de représenter la richesse et de servir d’évaluateur commun à tous les produits, fournit l’occasion. Quand l’or fut devenu le roi de l’échange, le symbole de la puissance, l’instrument de toute félicité, chacun voulut avoir de l’or ; et comme il était impossible qu’il y en eût pour tout le monde, il ne se donna plus qu’avec prime ; son usage fut mis à prix. Il se loua au jour, à la semaine et à l’an, comme le joueur de flûte et la prostituée. C’était une conséquence de l’invention de la monnaie, de faire estimer, à vil prix, en comparaison de l’or, tous les autres biens, et de faire consister la richesse réelle, comme l’épargne, dans les écus. L’exploitation capitaliste, honnie de toute l’antiquité, qui était mieux renseignée que nous assurément sur cette matière, car elle touchait aux origines, fut ainsi fondée : il était réservé à notre siècle de lui fournir des docteurs et des avocats.

Tant que, se confondant avec la prime de l’assurance ou la part de bénéfice du contrat à la grosse, l’usure s’était renfermée dans la spéculation maritime, et n’avait eu d’action que sur l’étranger, elle avait paru inoffensive aux législateurs. Ce n’est que lorsqu’elle commença de s’exercer entre concitoyens et compatriotes, que les lois divines et humaines fulminèrent contre elle l’interdit. Tu ne placeras point ton argent à intérêt sur ton frère, dit la loi de Moïse,