Page:Bastiat - Proudhon - Interet et principal, Garnier, 1850.djvu/41

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dit et du revenu, il ne serait pas possible d’agir directement, non sur les capitaux, remarquez-le bien, mais sur la circulation ; s’il ne serait pas possible d’organiser cette circulation, de manière à produire tout d’un coup entre les capitalistes et les producteurs, deux termes actuellement en opposition, mais que la théorie démontre devoir être synonymes, l’équivalence des prestations, en d’autres termes, l’égalité des fortunes.

A cette question, le Socialisme répond encore : Oui, cela est possible, et de plusieurs manières.

Supposons d’abord, pour nous renfermer dans les conditions du crédit actuel, lequel s’effectue surtout par l’entremise du numéraire ; supposons que tous les producteurs de la République, au nombre de plus de 10 millions, se cotisent chacun pour une somme représentant 1 pour 100 seulement de leur capital. Cette cotisation de 1 pour 100, sur la totalité du capital mobilier et immobilier du pays, formerait une somme de plus de un milliard.

Supposons qu’à l’aide de cette cotisation une banque soit fondée, en concurrence de la flanque mal nommée de France, et faisant l’escompte et le crédit sur hypothèque, à 1/2 p. 100.

Il est évident, en premier lieu, que l’escompte des valeurs de commerce se faisant à 1/2 p. 100, le prêt sur hypothèque à 1/2 p. 100, la commandite, etc., à 1/2 p. 100, le capital monnaie serait immédiatement frappé, entre les mains de tous les usuriers et prêteurs d’argent, d’improductivité absolue ; l’intérêt serait nul, le crédit gratuit.

Si le crédit commercial et hypothécaire, en autres termes, si le capital argent, le capital dont la fonction est exclusivement de circuler était gratuit, le capital maison le deviendrait lui-même bientôt ; les maisons ne seraient plus en réalité capital, elles seraient marchandise, cotée à la bourse comme les eaux-de-vie et les fromages, et louée ou vendue, deux termes devenus alors synonymes, à prix de revient.

Si le capital maison, de même que le capital argent, était gratuit, ce qui revient à dire, si l’usage en était payé à titre d’échange, non de prêt, le capital terre ne tarderait pas à