Ouvrir le menu principal

Page:Bastiat - Proudhon - Interet et principal, Garnier, 1850.djvu/159

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Doit Caisse aux Suivants :

à B, son versement pour solde, 990 fr.

à C, — — 990 fr.

à D, — — 990 fr.

a E. — — 990 fr.

à F, — — 990 fr.

à G, — — 990 fr.

à H, — — 990 fr.

à I, — — 990 fr.

à K, — — 990 fr.

à L, — — 990 fr.

à Profits et pertes, reçu desdits pour escompte,
1 p. 100. 100 fr.

----------

Total   10,000 fr.


Le crédit donné par X, Banque nationale, après conversion de la somme créditée, en produits ; puis vente de ces produits à tous les membres de la société, producteurs, consommateurs, depuis A jusqu’à L, et enfin payement de la vente au moyen de la même somme fournie par la Banque ; ce crédit, disons-nous, lui rentre sous forme de billets ou espèces, augmenté de l’escompte de 1 pour 100, avec lequel la Banque paye ses employés et acquitte ses frais. Si même, après avoir couvert ses dépenses, il restait à la Banque un bénéfice net tant soit peu considérable, elle réduirait proportionnellement le taux de son escompte, de manière à ce qu’il lui restât toujours, pour intérêt du capital, zéro.


Résumé des opérations de X, Banque nationale,
pour son inventaire au 31 décembre.


profits et pertes.

Doit.
Bénéfice sur ce compte. 100 fr.

Avoir.

Produit des escomptes de l’année. 100 fr.


En se reportant au compte de caisse de X, Banque nationale, on voit tout d’abord que l’excédant du débit de ce compte sur le crédit est de fr. 100, somme égale à celle du bénéfice d’escompte constatée par le compte de profits et pertes.