Ouvrir le menu principal

Page:Barthe - Drames de la vie réelle, 1896.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


s’écoula plusieurs jours avant qu’on atteignit Québec, sans toutefois éprouver de fatigue ni d’ennui. Julie reprenait des forces à vue d’œil tant le bon air du grand fleuve était fortifiant, et tant, disons-le, la jeunesse a des ressources inépuisables lorsque la constitution, comme celle de Julie, est saine.

Notre Grand-Vicaire, qui était un lettré et un patriote, occupait ses loisirs à bord de la goélette en révisant des notes sur l’histoire du Canada. Et pour donner une idée de son travail, l’oisiveté, disait-il, ôtant la mère de tous les vices, il en faisait part à ses compagnes En voici un court résumé :


précis des événements publics qui se rattachent à l’Histoire du Canada, depuis 1818.


1818 — L’Angleterre accepte l’offre de la Chambre de se charger de la dépense civile de la colonie.

1819 — Administration et mort du duo de Richmond,

1820 — Arrivée du Tyran Dalhousie.

1822 — Nouveau projet infâme pour unir les deux provinces, mais le parlement anglais n’ose encore se décider à passer cette mesure arbitraire.

1823 — Le pays exprime son mécontentement contre l’Union, et députe en Angleterre l’honorable L. J. Papineau et John Nelson, Ecuier.

1824 — Passation d’un bill favorable à l’éducation des canadiens ; les difficultés continuent entre le gouverneur et la chambre ; Dalhousie passe en Angleterre.

1825 — Administration pacifique de sir Francis Burton ; retour de Dalhousie, continuation des difficultés ; recensement général de la population du Bas-Canada, qui se monte alors à 423,630 âmes.

1827 — Conduite violente du gouverneur Dalhousie ; dissolution du Parlement ; mise en force des vieilles ordonnances de milice ; destitution d’officiers de milice et de magistrats ; espionnage inquisitorial ; poursuite pour des prétendus libelles contre MM. Jocelyn Waller, Ludger Duvernay famés Lane, etc. élections nouvelles hostiles à l’administration ; Dalhousie refuse M. Papineau comme orateur ; assemblées pour présenter des pétitions ; à l’Angleterre.

1828 — Mission de MM. Viger, Nelson et Cuvillier en Angleterre, chargés des plaintes du pays ; débats, dans la Chambre des Communes qui enfin s’occupe, des affaires du Canada ; Dalhousie est rappelé ; sir James Kempt le remplace ; retour des Agents ; le parlement provincial s’assemble ; M. Papineau orateur, en dépit des difficultés suscitées par Dalhousie ; mort du patriote, M. Waller.

1829 — Sir James Kempt promet tout ; les Canadiens confiants croient que le jour de la justice est arrivé ; session laborieuse de la législature ; nouveau bill d’éducation ; premières élections dans les Townships de l’Est.

1830 — Kempt qui avait promis plus qu’il ne pouvait tenir, sollicite son rappel ; Lord Aylmer prend les rênes du gouvernement ; nouveau recensement.

1831 — Le procureur-général, James Stuart, est accusé de hauts crimes