Ouvrir le menu principal

Page:Barrot - Mémoires posthumes, tome 1.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


toutes ces époques, M. Odilon Barrot a été au premier rang des combattants, et jamais il ne s’est montré au dessous de sa position. Puis, quand sa vieillesse, comme celle de ses amis, a été affligée par le retour de ce despotisme dont il avait jadis applaudi la chute, et qui devait perdre encore la France après l’avoir asservie, il a su se renfermer dans une attente pleine de dignité, jusqu’au jour où il a pu honorablement consacrer à la résurrection de son pays les restes de son existence. Assurément, il est peu de vies aussi belles, et c’est un modèle qui mérite d’être offert à tous ceux qui, après lui, s’engageront dans la carrière politique. Qu’ils apprennent, par son exemple, à être inébranlables dans leur opinion, conciliants dans leur conduite à rester, à travers toutes les vicissitudes, les hommes du droit et les hommes du devoir à ne jamais désespérer de leur cause, et à la servir dans la défaite aussi bien que dans la victoire. C’est ainsi, seulement, que la France pourra se relever, et le nom de M. Odilon Barrot, associé à notre régénération, restera un des plus glorieux de notre histoire.


DUVERGIER DE HAURANNE,
Ancien député.