Ouvrir le menu principal

Page:Barrie - Piter Pan dans les Jardins de Kensington, 1907.djvu/27

Cette page n’a pas encore été corrigée


26.

27.

28.

9.

3o.

31. 3:.

4o.

4l. 42. 43'

ILLUSTRATIONS

Les fées sont des danseuses consommées

Ces rusées de fées changent subrepticement l’indication du tableau quand il doit y avoir bal de nuit

Des porte—flambeaux courent sur les devants en portant des cerises d’hiver

Quand Sa Majesté veut savoir l’heure.

Les fées sont assises en cercle sur des champignons et commencent par avoir une tenue parfaite

Le beurre est extrait des racines de vieux arbres

Le suc de girofiée jaune est bon pour ranimer les danseurs qui tombent à terre dans leur ardeur

C’est Piter Pan qui constitue l’orchestre des fées

. Elles le chatouillent toutes à l’épaule

. Un jour, ils furent entendus par une fée

Le petit peuple tissait ses rideaux d’été avec des squelettes de feuilles

. Une après-midi où le jardin était blanc de neige

. Elle courut au puits St. Govor et s’y cacha .

Une branche de sureau clopinait sur l’allée et causait avec de jeunes coings .

Un chrysanthéme l’entendit et dit distinctement: ‘ Hoity- toity, qu’est-ce que cela? ’

Ils l’avertirent

La reine Mab, qui gouverne les Jardins

Il secoua sa tête chauve et murmura: ‘ Froid, tout à fait froid ’

ix


nos 60

61

62 62