Ouvrir le menu principal

Page:Barrie - Piter Pan dans les Jardins de Kensington, 1907.djvu/147

Cette page n’a pas encore été corrigée


petite pierre tombale sur laquelle il grave les initiales du pauvre petit. Il fait cela, parce qu’il croit que les garçons l’auraient fait ; vous devez avoir remarqué qu’elles sont toujours placées deux par deux ; il les met ainsi pour qu’elles soient moins seules. Je crois qu’on ne peut rien voir de plus touchant dans les Jardins que les deux petites tombes de Walter Stephen Matthews et de Phœbe Phelps. Elles sont situées côte à côte à l’endroit où la paroisse de Westminster, Ste Marie, confine à celle de Paddington. C’est là que Piter rencontra les deux bébés, que leurs nourrices avaient perdus ; Phœbe n’avait que treize mois et Walter encore moins probablement, car Piter semble avoir omis, par délicatesse, de marquer son âge sur la pierre. Ils sont là, serrés l’un contre l’autre, et l’inscription porte seulement

W. 133

et P.P. St. M. 184 ! o

David met de temps en temps quelques fleurs blanches sur ces innocentes tombes.

Comme il doit être triste pour les parents qui