Ouvrir le menu principal

Page:Barni - Manuel républicain.djvu/8

Cette page a été validée par deux contributeurs.
vi
AVANT-PROPOS.

avec tout le calme d’une raison réfléchie, que je recueille dans ce volume, après avoir complété le travail qu’elles avaient laissé inachevé, mais sans y rien changer d’ailleurs.

J’espère qu’elles ne paraîtront pas inutiles aujourd’hui. La république, rétablie par la révolution du 4 septembre, a été malheureusement remise en question ; nous n’avons pas seulement à la fonder, nous avons encore à la défendre contre les intrigues monarchiques, et nous n’en avons pu jusqu’ici conserver que la forme. Mais cette forme même ne serait pas durable, si ce que j’appelais tout à l’heure l’esprit de la république ne la vivifiait pas. Or c’est précisément cet esprit que je me suis proposé de faire ressortir et de répandre en exposant successivement les principes, les institutions, les mœurs de la république. Ce petit livre n’a d’autre prétention que de concourir la diffusion des idées républicaines ; s’il atteint son but, je me flatte qu’il aura rendu un grand service à notre chère et malheureuse patrie.

Tous les despotismes qui ont pesé sur ce pays, particulièrement le bonapartisme, qui l’a poussé à l’abîme, ont travaillé à pervertir les esprits et