Page:Barbey d’Aurevilly - Les Quarante Médaillons de l’Académie.djvu/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.

est à sa troisième génération de perroquets, mais à la quatrième ce sera fini probablement. M. Villemain ne vivra pas comme Mathusalem, et alors l’histoire littéraire le jugera comme il le mérite, c’est-à-dire indigne d’être lu.





XXVI


M. PROSPER MÉRIMÉE


Encore un romantique à l’Académie ! cette contradiction à laquelle je ne me ferai jamais ! M. Prosper Mérimée est un romantique de la première heure, un des plus vaillants, un des plus marquants. Talent brillant