Page:Barbey d’Aurevilly - Les Quarante Médaillons de l’Académie.djvu/61

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XIX


M. DE PONGERVILLE


Académicien du temps de Sérapis. Il a traduit Lucrèce en vers ; puis il est rentré dans le silence des Pyramides ! qui, comme on sait, sont des tombeaux !





XX


M. DE FALLOUX


Il contraste bien avec cet antique M. de Pongerville, la plus momie des momies aca-