Page:Barbey d’Aurevilly - Les Quarante Médaillons de l’Académie.djvu/122

Cette page a été validée par deux contributeurs.

XXXVI

M. LE COMTE DE SÉGUR


Un Ségur qui a porté son nom charmant avec plus que la grâce, héréditaire dans sa race. La grâce, il l’avait de naissance. Il avait l’élégance de talent qu’exprime bien le nom de Ségur, et il le prouva en écrivant, d’une plume svelte et nette, d’abord une Histoire de Pierre Ier, et surtout l’Histoire de Charles VIII, qui est un petit bijou historique ; mais la force, et même la grandeur, lui poussèrent ! Il les eut tout à fait