Page:Barbey d’Aurevilly - Les Quarante Médaillons de l’Académie.djvu/112

Cette page a été validée par deux contributeurs.

d’une cime. C’est même la hauteur d’où il tombe qui en fait vraiment le mépris !





XXXV


M. GUIZOT


Comme M. Thiers, M. Guizot est un échantillon des grands hommes que, sous Louis-Philippe, on nous fagotait ! La Postérité les déshabillera de leur grandeur, et ce terrible valet de chambre aura la main dure, je les en avertis ! M. Guizot, à l’Académie, représente et incarne la fusion, inventée par lui, le dernier concubinage de ce grand Concubi-