Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - Les Poètes, 1862.djvu/386

Cette page n’a pas encore été corrigée


excellent. L’Ange et la Mère est exquis. De pareils vers eussent fait pleurer Wordsworth s’il les avait entendus. Sont-ils donc trop naturels, trop maternels et trop ingénus, pour qu’on leur donne un prix à l’Académie ? … Les Académies n’aiment pas les camélias parfumés et exceptionnels. Elles aiment les camélias ordinaires, qui ne sentent rien, les vrais camélias * !

  • Cependant, il faut bien le dire, depuis que ce chapitre est écrit, l’Académie a donné le prix de poésie à M. Siméon Pécontal. Elle n’a pas repoussé le camélia odeur de rose. Elle l’a respiré et… perçu. Pour la première fois, le problème de la statue de Condillac a été résolu. Chose étonnante ! et bien honorable du reste pour le talent, qu’il ait eu cette fois-là le sort heureux de l’Insignifiance, si chère aux Quarante Immortels.