Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - Les Poètes, 1862.djvu/232

Cette page n’a pas encore été corrigée


XI

M. DE BANVILLE

Les Odes funambulesques.

I

Commençons par le livre matériel avant d’aborder l’œuvre poétique.

Lorsque presque toutes les industries abaissées frelatent ce qu’elles vendent, voici un petit volume qui mérite d’arrêter le regard qu’il attire, car il a un air que depuis longtemps les livres n’ont plus. Dis­tingué, charmant, d’un goût typographique à la fois audacieux et sûr, ce petit volume justifie l’écusson placé en télé du frontispice avec son fabuleux dauphin et son aristocratique devise : Non hic piscis omnium. « Ce n’est pas là le poisson de tous ! »

L’éditeur de cette élégance, M. Poulet-Malassis, un éditeur, littéraire d’éducation et de discernement (ce qui n’est pas non plus le poisson de tous !), M. P.