Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - À côté de la grande histoire, 1906.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LES PHILIPPIQUES
DE LA GRANGE-CHANCEL[1]



I

Voici une publication curieusement entreprise et de nature à faire trembler sur la destinée de toute gloire faite, en un tour de main, par les engoûments de haine ou d’amour d’une époque qui dispensent de tout, même de talent. Carton-pâte qu’on prend pour du bronze ! Les badauds contemporains qui virent passer cette gloire l’avaient-ils crue éternelle ?… La Grange-Chancel fut le génie d’une heure et le Juvénal d’un moment. Il eut, comme d’autres, futilement glo-

  1. La Grange-Chancel. Les Philippiques, avec des notes historiques et littéraires par de Lescure (Pays, 22 novembre 1858).