Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - À côté de la grande histoire, 1906.djvu/158

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


brillera mieux ! Quoi que devienne la Chine, elle aura bien toujours pour eux quelques supplices, et, si elle est condamnée, ils pourront l’assister. Le martyr n’est jamais inutile. Le sang versé n’est jamais perdu. Quand il ne féconde pas le sol qu’il arrose, il féconde l’Histoire, et s’il n’a pas, à un jour donné, conquis des âmes dans l’espace, soyons tranquilles ! il en conquerra dans le temps !