Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - À côté de la grande histoire, 1906.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’ANCIEN RÉGIME
ET
LA RÉVOLUTION[1]



I

Il faut être terriblement fort, à ses propres yeux ou à ceux des autres, pour se permettre d’écrire un volume — ou plusieurs — de simples généralités sur l’histoire. Qu’on écrive l’histoire sans être un homme de génie, qu’on étudie les faits, et qu’on prouve qu’on les a étudiés en les discutant et en les racontant texte en main, cela est courageux et modeste, et cela donne le droit, quand on en a la puissance, de s’élever de ces faits jusqu’à ces généralités qui sont

  1. Alexis de Tocqueville. L’ancien Régime et la Révolution (Pays, 29 juillet 1856).