Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE VIII


COMBAT NOCTURNE


Argument : Questions de Dhritarâshtra. Kripa et Kritavarman se tiennent à l’entrée du camp pour empêcher les ennemis d’échapper. Açvatthâman pénètre dans le camp. Mort de Dhrishtadyoumna. Terreur des femmes, des gardiens et des kshatriyas. Mort d’Outtamaujas, de Youyoudhâna et d’autres Pâñcâlas. Mort des fils de Draupadi, Prativindhya, Soutasoma, Çatânika, Çroutakarman, Çroutakirti. Mort de Çikhandin, des Prabhadrakas, et des soldats de Virâta. Massacre général. Description du tumulte et du désordre dont le camp est le théâtre. Kripa et Kritavarman mettent le feu au camp. Gémissements des soldats que l’on massacre. Joie des noctivagues et des carnassiers. Départ joyeux de Kripa, de Kritavarman et du Dronide. Dhritarâshtra demande pourquoi Açvatthâman n’a pas agi ainsi plus tôt. Sañjaya répond que c’est par crainte de la force des fils de Pàndou. Les trois Dhritarâshtrides se rendent auprès de Douryodhana, qui est en train de mourir.


319. Dhritarâshtra dit : Quand le grand guerrier fils de Drona fut arrivé au camp, est-ce que Kripa et Bhoja ne reculèrent pas, remplis de crainte ?

320. Quoique n’étant ni arrêtés ni surpris par des yeux vils, ces deux grands guerriers ne se désistèrent-ils pas de leur entreprise, en se disant : « C’est une chose impossible ? »

321. Ou bien, est-ce que, après avoir cruellement traité le camp, et tué les Somakas et les Pândouides, ils sui-