Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/441

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


paroles : « As-tu bien passé la nuit, ô le plus grand des sages.

1549. Ô Acyouta, le plus sage des hommes, toutes tes idées sont-elles éclaircies (par le repos) ; la divine sagesse est-elle venue (te visiter) ?

1550. Grâce à ta faveur, ô adorable, toi dont les pas (parcourent) les trois mondes, nous avons obtenu la royauté, et la terre est soumise à notre pouvoir,

1551, 1552. Nous avons remporté la victoire et acquis une gloire suprême, sans nous écarter du devoir. » Mais l’adorable (Krishna) ne répondit rien au dompteur de l’ennemi, Dharmarâja, qui lui tenait ce langage. Il était plongé dans la méditation.