Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/330

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ce roi, agrandi par cette manière d’agir, atteignit la plus haute perfection, comme Daksha, fils de Pracetas.

696. C’est le devoir des kshatriyas de gouverner leurs sujets. (Toute) autre voie est (pour eux) un chemin pernicieux. Ne t’afflige donc pas.

697. Ô Indra des rois, tu connais tes devoirs. Écoute la parole excellente et convenable de cet (Arjouna qui est) ton frère. Porter le sceptre et non se raser la tête, telle est l’obligation du kshatriya.