Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/303

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE XVII


DISCOURS DE YOUDHISHTHIRA


Argument : Le roi insiste sur la vanité des choses de ce monde, et sur l’excellence du renoncement ascétique.


511, 512. Youdhishthira dit : L’absence de satisfaction intime, la distraction, la colère, l'ivresse, l’inquiétude, la violence, l’égarement d’esprit, l’orgueil, l’effroi, sont des liens qui t’enchaînent de toutes parts, et tu convoites la royauté ! Délivre-toi (de ces entraves), abandonne les désirs coupables et sois heureux.

513. Le roi qui commanderait à la terre entière, n’aurait cependant qu’un seul ventre. Pourquoi glorifies-tu cet état ?

514. Ô taureau des Bharatides, des désirs insatiables ne sauraient être rassasiés, ni en un jour, ni en des mois, ni dans (tout) le cours de la vie.

515. De même qu’un feu allumé, (après avoir) flambé, s’éteint faute d’aliment, apaise, en ne lui donnant que peu de nourriture, le feu qui s’est allumé en toi.

516. L’insensé prépare à son ventre des aliments abondants. Triomphe de ton ventre. Si tu arrives à le vaincre, cela vaudra mieux pour toi que d’avoir conquis le monde 13.

517. Tu vantes les jouissances humaines et la souve-