Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/252

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE V


HÉROÏSME DE KARNA


Argument : Jarâsamdha provoque Karna et est vaincu par lui. Il lui donne la ville de Mâlini. Nârada fait allusion à la manière dont Indra fit renoncer Karna à ses armes défensives innées, et à la manière dont Karna fut tué par Arjouna.


129. Nârada dit : Le maître de la terre, Jarâsamdba, roi de Magadha, ayant entendu dire que la force de Karna était connue dans tout l’univers, le provoqua au combat des chars.

130. Un combat eut lieu entre ces deux (héros) habiles à manier les armes diverses, faisant tomber l’un sur l’autre dans la bataille des coups de différentes sortes.

131. (Ces) deux très forts (guerriers), privés de leurs arcs, ayant épuisé leurs traits, ayant rompu leurs glaives, mirent pied à terre et se saisirent à bras le corps.

132. Mais, en combattant avec ses ongles, Karna sépara les deux parties du corps (de Jarâsamdha), qui avaient été réunies par Jarâ 4.

133. À la vue du changement produit dans son corps, ce roi abandonna sa colère, et dit à Karna : « Je suis satisfait. »

134. 135. Et il lui donna par affection la ville de Mâlinî. Ô tigre des hommes, ce vainqueur de ses rivaux, Karna, fléau des armées ennemies, était roi des Angas et gou-