Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/245

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE III


KARNA OBTIENT LES ASTRAS


Argument : Affection de Râma pour Karna. Sommeil de Râma. Episode du ver. Colère de Râma. Il prononce la condamnation de Karna.


75. Nârada dit : Le tigre des Bhrigouides fut satisfait de la force des bras de Karna, de l’affection (qu’il lui témoignait), de la manière dont il domptait ses sens, et dont il obéissait à son gourou.

76. Cet ascète expliqua en tout repos, à son disciple, voué (comme lui) aux pratiques ascétiques, tout (ce qui avait rapport à] l’astra de Brahma et à la manière de le retirer.

77. Puis Karna, à la force merveilleuse, n’étant pas rebuté par Bhrigou et se plaisant (chez lui), appliqua ses efforts (à la connaissance de) la science de l’arc.

78, 79. Un jour, affaibli par le jeûne, se promenant avec Karna près de l’ermitage, le sage Jamadagnien, dont l’esprit était fatigué, s’endormit tranquillement, parce qu’il avait son ami près de lui. Le gourou reposait sa tète sur le sein de Karna.

80. Mais un ver cruel, aux étreintes douloureuses, se nourrissant de la lymphe, de la moelle, de la chair et du sang, s’approcha de Karna.