Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/241

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE II


RÉCIT DE LA MALÉDICTION DE KARNA


Argument : Karna demande à Drona, qui le lui refuse, l’astra de Brahma. Karna va trouver Râma, descendant de Bhrigou, et s’insinue dans ses bonnes grâces. Il tue par mégarde la vache d’un vieux brahmane qui le maudit, sans avoir voulu accepter ses excuses.


46. Vaiçampayana dit : Le mouni Nârada, le plus éloquent des hommes, à qui (le roi venait de) faire ces questions, raconta tout (ce qui concernait) la malédiction encourue par le fils du cocher.

47. Nârada dit : Ô guerrier aux puissants bras, c’est comme tu le dis : nul n’eût pu résister à Karna et à Arjouna (réunis) dans la bataille.

48. Ô homme sans péché, je vais te raconter ce qui est caché, (même) aux dieux. guerrier aux grands bras, voici comment les choses ont eu lieu jadis.

49. Ô roi, (on pourrait se demander) comment la caste des kshatriyas, purifiée par les armes, (serait en état) d’aller au Svarga. C’est dans ce but que, né d’une mère (encore) fille, destiné à causer une guerre,

50. Cet énergique enfant, réduit à (passer pour) le fils d’un cocher, se livra à l’étude de la science de l’arc, (qui lui fut enseignée par) le gourou, le plus excellent des descendants d’Angiras.