Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/228

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


(lamentables). Le sage roi des Kourouides, Youdhish-Ihira, par affection pour son frère, fit amener les femmes de la maison de Karna. Aussitôt que cet homme vertueux eut, avec elles, accompli les cérémonies funèbres, il sortit, les sens troublés, de Teau de la Gangâ.



Fin du livre des Femmes