Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE XXII


DISCOURS DE GÂNDHARÎ (Suite)


Argument : Mention est faite de l’Avantien, de Bâhlika, de Jayadratha. Désespoir de Dousçalâ.


617. Gândhârî dit : Les vautours et les chacals dévorent, comme un homme dénué d'amis, l’Avantien abattu par Bhîmasena, lui qui (cependant) avait de nombreux parents.

618. Vois, ô meurtrier de Madhou, ce (roi) qui, après avoir massacré des ennemis, git sanglant sur une couche de héros !

619. Aussi les chacals, les hérons et les divers autres carnassiers le déchirent-ils ! Vois les changements (apportés par) le temps !

620. Les femmes, réunies, entourent le héros Avantien qui (jadis) poussait son cri de guerre, et qui (maintenant) repose sur une couche de héros.

621. Vois, ô Krishna, l’intelligent et grand archer Bâhlika, fils de Pratîpa, pareil à un tigre endormi, tué par une (flèche) bhalla.

622. Même dans la mort, la couleur de son visage est aussi brillante que celle de Soma (la lune) dans son plein, pendant la nuit (de chaque mois), où elle a pris sa croissance.