Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/154

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE X


ARRIVÉE DE DHRITARÂSHTRA


Argument : Dhritarâshtra, avec toute sa cour et les femmes qui en font partie, se dirige vers le champ de bataille. Désolation générale.


269. Vaiçampâyana dit : Après avoir entendu ces paroles de Vidoura et ordonné qu’on lui préparât son char, le taureau des hommes dit encore ces mots :

270. « Hâtez-vous d’amener Gândhârî et toutes les épouses des Bharatides, ainsi que Kountî et les autres femmes qui sont en ce lieu. »

271. Après avoir ainsi parlé à Vidoura, qui était très au courant des devoirs, cet homme vertueux, dont l’esprit était abattu par le chagrin, monta sur son char.

272. Gândhâri, dévorée de chagrin au sujet de ses fils, accompagnée de Kountî et des (autres) femmes, accourut sur l’ordre de son époux, à l’endroit (où se trouvait le roi).

273. Ces (femmes) très affligées s’approchèrent du roi. Elles s’avancèrent, se saluèrent les unes les autres et poussèrent de grands cris de douleur.

274. Le kshattar (Vidoura), bien qu’il fût lui-même plus affligé qu’elles, (s’efforça) de les consoler. Après avoir fait monter (sur des chars, ces femmes) qui avaient des larmes dans la voix, il se mit en marche.