Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/86

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE XIII


COMBAT DE ÇALYA


Argument : Combat de Çalya. Espérances de Douryodhona. Suite du combat de Çalya. La multitude de ses flèches couvre et obscurcit l’horizon.


656. Sañjaya dit : vénérable, Dharmarâja étant pressé par le roi de Madra, le Satyakide, Bhîmasena et les deux Pândouides fils de Mâdrî

657. Entourèrent Çalya avec leurs chars et l’attaquèrent. En le voyant seul, attaqué par de nombreux grands guerriers,

658. Le cri de : « très bien », fut poussé. Les Siddhas (sages) étaient très joyeux, et les mounis assemblés disaient : « c’est merveilleux. »

659. Bhîmasena ayant, dans le combat, percé d’un trait Çalya, dans son héroïsme transformé en çalyas (pointes de flèches), l’atteignit encore de sept.

660. Le Satyakide, voulant garantir Dharmarâja, couvrit le roi de Madra de cent (traits) et poussa un rugissement.

661. Nakoula, l’ayant percé de cinq et Sahadeva de sept, (celui-ci) l’atteignit encore de cinq.

662. Mais ce héros vigilant, écrasé dans ce combat par ces grands guerriers, tira son terrible et puissant arc qui lançait rapidement la mort.