Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/59

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE IX


COMBAT GÉNÉRAL


Argument : Le combat général est terrible. L’armée Kourouide est mise en désordre. Exploits de Bhîmasena, d’Arjouna, de Dhrishtadyoumna, de Çikhandin. Fuite de l’armée Kourouide.


413. Sañjaya dit : Alors, ô Indra des rois, commença entre les Kourouides et les Sriñjayas, un combat terrible, effrayant, semblable à celui des dieux contre les Asouras.

414. Les hommes, les chars, les chevaux, les troupes d’éléphants se rencontrèrent en montrant leur héroïsme.

415. On entendait le grand et terrible bruit des éléphants courant, semblable (au bruit que font) dans le ciel les nuages produisant les pluies (d’orage).

416. Quelques chefs de chars, avec leurs chars, tombaient frappés par les éléphants. Poursuivis par ces animaux irrités, les héros couraient çà et là dans la bataille.

417. Les habiles guerriers, combattant sur leurs chars, envoyaient dans l’autre monde, avec leurs flèches, des multitudes de chevaux, et les gardiens à pied des éléphants, ô Bharatide.

418. D’adroits cavaliers, rôdant dans la bataille, entouraient les grands guerriers et les frappaient avec des javelots, des lances et des épées.