Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/427

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE LXV


LAMENTATIONS DE DOURYODHANA


Argument : Dhritarâshtra demande à Sañjaya ce qu’a fait son fils. Sañjaya lui raconte de quelle manière il a manifesté son désespoir et célébré sa propre valeur. Les panégyristes vont apprendre au fils de Drona ce qui est arrivé à Douryodhana, et ce qu’il les a chargés de lui dire.


3582. Dhritarâshtra prit la parole en ces termes : Ô Sañjaya, que dit mon orgueilleux fils quand, tombé à terre, ayant les cuisses brisées, (il vit) sa tête placée sous le pied (de son ennemi) ?

3583. Que dit le roi, très enclin à la colère, dont l’animosité contre les fils de Pândou était (vivement) enracinée, quand il eut atteint le comble du malheur dans le combat suprême ?

3584. Sañjaya dit : Ô roi, maître suprême des hommes, écoute-moi. Je vais te raconter ce qui s’est passé et ce que dit le roi vaincu, tombé dans l’adversité.

3585. Ô roi, le roi (Douryodhana), les cuisses brisées, couvert de poussière, lia ses cheveux et inspecta les dix directions (de l’horizon).

3586. Ayant assujetti avec difficulté sa chevelure, soufflant comme un serpent, m’ayant regardé avec des yeux remplis de larmes de colère,

3587. Meurtrissant à plusieurs reprises ses bras contre