Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE IV


KRIPA SOLLICITE DOURYODHANA


Argument : Discours de Kripa. Il propose de faire la paix.


187. Sanjaya dit : Ayant vu abattus les chars et les caisses des chars des magnanimes, les éléphants et les bataillons tués dans le combat, ô vénérable,

188. Le champ de bataille (aussi) affreux que le jardin de Roudra, et la disparition, par centaines de mille, des rois (qui y étaient) venus,

189. 190. Ton fils s’étant détourné, l’esprit dévoré de chagrin, les armées étant extrêmement épouvantées à la vue de la force des Prithides, et réfléchissant à leurs malheurs, en entendant le cri suprême des troupes battues, ô Bhâratide,

191. Ayant vu la mémoire des Indras (rois) des rois ternie dans le combat (par leur défaite), le vertueux et vieux Kripa, atteint de compassion, ô roi,

192. Énergique, parlant bien, s’étant approché de Douryadhana, maître suprême des hommes, lui dis avec colère :

193. Douryadhana, descendant de Bharata, écoute ce que je vais te dire. Quand tu l’auras entendu, tu agiras en conséquence, si cela te convient, ô (mortel) sans péché.