Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/313

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE XLVII


LÉGENDES SARASVATIENNES


Argument : Énumération et description des Mères à la suite de Skanda. Dons faits à Skanda par les dieux. Il combat les ennemis des dieux, les poursuit à la montagne Krauñca qu’il fend avec sa lance. Les Daityas sont défaits. Joie des dieux. Sainteté du tîrtha Taijasa. Varouna y a été sacré. Bala le visite.


2619. Vaiçampâyana dit : « Ô roi, écoute la mention que je vais te faire, ô héros, de la multitude des Mères, suivantes de Koumâra, destructrices des troupes des adversaires.

2620. Ô Bharatide, entends le nom des glorieuses et excellentes Mères, entre lesquelles les trois mondes sont en partage.

2621. Prabhâvatî (brillante), Viçâlâkshî (qui a de grands yeux), Pâlitâ (grise), Gostani (qui a des mamelles de vache), Çrimati (magnifique), Bahoulâ (nombreuse), Bahoupoutrikâ (qui a beaucoup d’enfants),

2622. Apsoujâtâ (née dans les eaux), Gopâli (protectrice des bœufs), Vrihadambalikâ, Jayâvati (victorieuse), Mâlatikâ (fleur de jasmin), Dhrouvaratnâ (qui a des joyaux solides), Bhayankarâ (effrayante).

2623. Vasoudâmâ (dont la guirlande est un trésor), Soudâmâ (qui a une belle guirlande), Viçokâ (sans chagrin), Nandini (joyeuse), Ekacoudâ (qui n’a qu’une mèche de