Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol1.djvu/126

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE XIX


COMBAT GÉNÉRAL


Argument : Fuite de l'armée Kourouide. Efforts de Douryodhana qui rallie ses troupes. Combat de Bhîma. Prouesses et discours de Douryodhana. Dhanañjaya lui résiste.


996. Sañjaya dit : Le grand guerrier roi de Madra, difficile à affronter, étant abattu, les tiens et tes fils tournèrent le dos pour la plupart.

997, 998. Comme des marchands, dans un navire brisé, dépourvus de radeaux, désirant (aborder) la rive, sur la mer sans fond et sans limites, après la mort du magnanime héros, roi de Madra, (effrayés), blessés par les flèches, ils cherchaient un protecteur qu’ils ne trouvaient pas. De même que des gazelles tourmentées par un lion,

999. Comme des taureaux dont les cornes sont brisées, comme des éléphants dont les défenses sont rompues, nous nous enfuyions au milieu du jour, vaincus par (Youdhishthira) Ajâtaçatrou.

1000. Ô roi, Çalya étant tué, nul ne songeait à réunir les armées ni à faire des actes héroïques (en vue de la victoire).

1001. Bharatide, Bhîshma et Drona étant tués, ainsi que le fils du cocher, ce qui était (une cause de) chagrin pour toi et de crainte pour les guerriers, ô maître des hommes,