Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
59
FORME HALLUCINATOIRE


Mais ce qu’il nous importe surtout de signaler, ce sont les hallucinations sexuelles qui donnent à son délire une orientation toute spéciale, et le font entrer dans la classe des folies érotiques.

À chaque instant, il se croit victime de tentatives de pédérastie. Il emploie à cet égard les expressions les plus singulières et les plus marquées.

« Je suis, dit-il, la proie des bêtes brutes, compliquées de l’esprit de Pourceaugnacs. »

Il faut entendre par là, qu’il éprouve des sensations spéciales localisées à la marge de l’anus. Il prétend que ses ennemis ont poussé l’outrage jusqu’à le faire changer de sexe. Ses persécuteurs ont réussi à le rendre femme.

« Je suis, écrit-il, la prostituée de tous les fous de Sainte-Anne, dont pas un seul