Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
58
L’EXCITATION SEXUELLE


« Monsieur,

« Une chose en apparence insignifiante, mais qui cependant me désole, c’est le changement affreux qu’on fait subir à ma personne. Je veux qu’on me conserve le front comme par le passé. J’aime mieux savoir mon crâne rempli d’eau, que mon front baissé et mon crâne amoindri.

« Pourquoi me rend-on le nez si gros à moi qui l’avais si fin ? Pourquoi ne pas me restituer l’ovale si beau et si gracieux de mon visage ? Pourquoi me rend-on le crâne si mou, de sorte que les insanités qu’on me met dans la tête sortent par le cuir chevelu ? »

Ces divagations nous montrent bien que l’hypocondrie règne en maîtresse chez lui.