Page:Bérillon - La psychologie de la race allemande, 1917.djvu/29

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
27
la psychologie de la race allemande

Pourcentage des leucocytes polynucléaires.
Chiffre d’Ehrlich (Allemand) 
72 0/0
Chred’Hayem (Français) 
62 0/0


Globules rouges.

Nombre par millimètre cube :

Ehrlich (Allemand) 
4.570.000
Hayem (Français) 
5.500.000


De la comparaison entre le chiffre d’Hayem et celui d’Ehrlich, concernant le nombre des globules du sang, ne pourrait-on conclure qu’à ce point de vue le sang de la race française apparaîtrait comme de qualité supérieure au point de vue de la richesse globulaire.

Quand on connaît l’importance du sang, au triple point de vue de la nutrition, de la désintoxication et de l’excitation, on peut se rendre compte des variations importantes que la moindre différence dans sa plasticité et sa composition peut apporter à la vitalité des organismes et, consécutivement, à la mentalité des races.


L’urine. — En ce qui concerne les moyennes données par les analyses d’urine, l’étude des coefficients n’est pas moins frappante :


Urine française
Urine allemande
Coefficient urotoxique (cobaye) 
45 cent. cubes 30 à 35 cent. cubes
Émission en 24 heures 
1.200 à 1.400 1.300 à 1.500
Acidité en HCL 
1,83 2,3
Urée 
21 à 35 gr. 25 à 40 gr.


Ces variations n’avaient pas manqué de frapper le professeur Albert Robin. Se demandant si les moyennes de nos analyses d’urine n’étaient pas influencées par quelques causes d’erreur, il les a contrôlées avec l’exactitude la plus rigoureuse. Il est arrivé à la conclusion que, tandis que d’après les analyses officielles allemandes, la proportion d’azote non uréique s’élève en Allemagne à 20 0/0, elle n’est que de 15 0/0 dans les autres pays. En France, le coefficient d’utilisation azotée atteint 85 0/0, s’éliminant sous forme d’urée ; chez les Allemands, le coefficient s’abaisse et n’est, en moyenne, que de 80 0/0.

Le coefficient urotoxique est donc chez les Allemands au moins d’un quart plus élevé que chez les Français. Cela veut dire que si 45 centimètres cubes d’urine française sont nécessaires pour tuer un kilogramme de cobaye, le même résultat sera obtenu avec environ 30 centimètres cubes d’urine allemande.

Cette augmentation de la toxicité urinaire explique pourquoi les tables de nuit où l’urine d’individus de race allemande a séjourné sont imprégnées d’une odeur nauséabonde. Elle explique également pourquoi les