Page:Bérillon - La psychologie de la race allemande, 1917.djvu/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.
14
docteur edgar bérillon

puisse y trouver quelque impression de nature à renseigner sur ses pensées secrètes et sur ses véritables intentions (fig. 6 et 7).


page=1
Fig. 6. — Allemand de Poméranie (le regard allemand).

Les oreilles. — Quant aux oreilles, il suffit d’avoir vu une fois ces deux cornets, allongés, mal bordés, plantés en saillie, se dressant comme des oreilles de loup ou de renard, pour en garder le souvenir.


page=1
Fig. 7. — Allemand de Saxe (le regard allemand).

D’ailleurs, les oreilles allemandes ne semblent-elles pas faites pour faciliter la tâche des dessinateurs humoristes ?