Ouvrir le menu principal

Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/658

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’OLYMPE RESSUSCITÉ


Air : Je regardais Madelinette, ou le Violon brisé.


Rien ne s’en va qui ne revienne,
Sinon toujours, au moins trois fois :
Des Jésuites qu’il vous souvienne ;
Qu’il vous souvienne aussi des rois.

Les dieux s’en vont, mais en province.
Là que de dieux j’ai découverts,
De ceux que le bon sens évince
De notre ciel et de nos vers !