Ouvrir le menu principal

Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/641

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Voyez Corneille et Pertharite.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

Du siècle entier Dieu nous préserve !
Que de sottises en cent ans !
Amis, moi, j’ai perdu ma verve :
Plus de couplets gais et chantants.
Pour compléter cette satire
Le souffle manque au pauvre vieux.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ici du moins on peut en rire.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.